FrWiki

Lucien Blumer



Lucien Blumer (né le à Strasbourg et mort le à Strasbourg) est un peintre impressionniste alsacien, aquarelliste, illustrateur, photographe et collectionneur[1].

Lucien Blumer
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Strasbourg
Nationalité
Drapeau de la France
Activité

Il est cité par François Lotz, dans son livre Les Peintres alsaciens comme étant d’un point de vue artistique « le plus alsacien des peintres », sa peinture reflète effectivement avec beaucoup de charme et de compréhension les scènes de l’art de vivre rural du début du XXe siècle.

Sommaire


Biographie

L'immeuble où il vécut à Strasbourg.

Né dans une famille francophile, Lucien Blumer a suivi la formation traditionnelle des artistes alsaciens de l'époque, en allemand, de Karlsruhe à Paris sans oublier sa langue maternelle. Depuis le traité de Francfort le et l'annexion de l'Alsace au Reich, Strasbourg est devenue la capitale du Reichsland, « région d'Empire ». Ayant étudié en Allemagne et été éduqué à la manière germanique, il parle allemand, mais ne se sent pas Allemand. Comme nombre d'artistes alsaciens de cette époque, il est immergé dans la culture française. Il maîtrise parfaitement la langue française parlée et écrite comme l'attestent plusieurs articles dans la revue L'Alsace française en 1929[2] Il a notamment créé le groupe du Kunschthafe, en 1899 avec ses amis du Cercle de Saint-Léonard, Stoskopf, Spindler pour la préservation de la culture alsacienne face à une germanisation à outrance. C'est l'époque où les artistes fréquentent les Stammtisch, lieux d'échanges et de convivialité. Au fil des années, le groupe du Kunschthafe est à l'origine des discussions autour du changement de nom de la revue Images alsaciennes en Revue alsacienne illustrée (1898), la création du Musée alsacien, du Salon des arts de la Revue alsacienne illustrée chez Bader-Nottin, de la Maison d'art alsacienne ou encore du théâtre alsacien[2].

À 26 ans, en 1897, il présente sa première exposition à la Société des amis des arts.

Il côtoyait d’autres artistes célèbres d’Alsace tel Charles Spindler avec qui il contribua à la création du Musée alsacien et fut élève de Lothar von Seebach.

Son domicile principal fut un immeuble au 11, quai des Bateliers à Strasbourg, à deux pas du Musée alsacien.

Lucien Blumer succède à Gustave Stoskopf à la présidence de l'AIDA (association des artistes indépendants d'Alsace) en 1919.

Sa résidence secondaire se situe à Gertwiller ; il y fit ériger une tour du haut de laquelle il avait un beau panorama, cet atelier lui permettait d’avoir un angle de vue de tout le village, il y trouvait ainsi l’inspiration et y recevait ses hôtes. À l’époque où sa mère ne pouvait plus marcher, il la portait sur son dos pour la monter dans la tour d’où elle pouvait ainsi suivre l’animation du village. Lucien Blumer a réalisé de nombreuses photographies de Gertwiller et des villes et villages d'Alsace[3].


Œuvres


Notes et références

  1. Amis de la Léonardsau et du cercle de Saint-Léonard
  2. a et b Roland Oberlé, Un maître de l'impressionnisme, Blumer : artiste peintre & photographe, 1871-1945, Strasbourg/Paris, Hirle, , 144 p. (ISBN 978-2-914729-90-1)
  3. « archives municipales de la ville de Strasbourg » , sur archive.strasbourg .eu (consulté le 4 février 2016)

Voir aussi

Bibliographie

  • Hélène Braeuner (et al.), Les peintres et l'Alsace : autour de l'Impressionnisme, La Renaissance du Livre, Tournai, 2003, 190 p. (ISBN 2-8046-0741-0)
  • Léon Kieffer, « Un peintre bien alsacien : Lucien Blumer, 1871-1947. Ses attaches à Gertwiller », dans Annuaire de la Société d'histoire et d'archéologie de Dambach-la-Ville, Barr, Obernai, 1986, no 20, p. 97-110
  • François Lotz, « Lucien Blumer », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 4, p. 263
  • Roland Oberlé (et al.), Un maître de l'impressionnisme, Blumer : artiste peintre & photographe (1871-1947), Hirlé, Strasbourg, Paris, 2010, 139 p. (ISBN 978-2-914729-90-1)
  • Julien et Walter Kiwior "Le Kunschthaafe Art, histoire et gastronomie en Alsace Associatio A.R.S Alsatiae 2010 (ISBN 9782746617339) p .264

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • icône décorative Portail de la peinture
  • Portail de Strasbourg
  • icône décorative Portail de l’Alsace




Source


Information à partir de: 27.04.2021 09:28:21 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .