FrWiki

Laura Kenny



Laura Rebecca Kenny[2], née Laura Trott le à Harlow dans l'Essex, est une coureuse cycliste britannique. Spécialiste de la piste, elle est quadruple championne olympique (sur la poursuite par équipes et l'omnium en 2012 à Londres et en 2016 à Rio) et sept fois championne du monde sur les disciplines d'endurance. En poursuite par équipes, elle est titrée à quatre reprises en 2011, 2012, 2013 et 2014. Elle a également été championne du monde de l'omnium en 2012 et 2016 et du scratch en 2016. Elle compte également à son palmarès quatorze titres de championnes d'Europe chez les élites (un record partagé avec sa compatriote Katie Archibald).

Laura Kenny
Image dans Infobox.
Laura Trott en 2015
Informations
Nom de naissance
Laura Rebecca TrottVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms officiels
Laura Trott, Laura Kenny, Лора Тротт, Лора КенниVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
HarlowVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Matrix Fitness-Vulpine
Distinctions
Équipes professionnelles
2013-2014Wiggle Honda
2015-Matrix Fitness-Vulpine[1]
Principales victoires

Elle participe également à des épreuves sur route. En 2014, elle devient championne de Grande-Bretagne sur route[3].

Sommaire


Biographie

Enfance

Laura Trott est née un mois avant le terme normal à Harlow dans l'Essex avec une atélectasie. Par la suite, il lui été diagnostiqué qu'elle était asthmatique. Les médecins lui recommandent de pratiquer du sport afin de réguler sa respiration[4],[5]. Elle grandit à Cheshunt dans le Hertfordshire, où elle se rend à l'école Turnford[6],[7]. Sa sœur aînée Emma Trott pratique également le cyclisme sur route de 2004 à [8].

Laura Trott commence le vélo lorsque sa mère décide de reprendre le sport pour perdre du poids. Trott et sa sœur rejoignent leur mère et s’entraînent ensemble[9].

Carrière

Trott (au centre) avec ses coéquipières Wendy Houvenaghel (à gauche) et Danielle King

En 2008, encore cadettes, elle prend la troisième place du tournoi de vitesse juniors (17/18 ans) lors des championnats de Grande-Bretagne de cyclisme sur piste. L'année suivante, pour sa première année chez les juniors, elle remporte le championnat d'Europe de poursuite par équipes et deux médailles de bronze en poursuite et en course aux points. Elle gagne également ses deux premiers titres nationaux : la course aux points et la poursuite individuelle. Elle récidive en 2010, en s'adjugeant le 500 mètres et la poursuite. Toujours en 2010, Laura Trott devient championne d'Europe de poursuite par équipes (avec Katie Colclough et Wendy Houvenaghel) et championne du monde de l'omnium juniors.

En 2011, elle réalise un triplé lors des championnats d'Europe espoirs où elle remporte la poursuite par équipes (avec Danielle King et Katie Colclough), la poursuite individuelle et la course scratch. Elle ajoute deux nouveaux titres lors des championnats d'Europe élites en Championne d'Europe de poursuite par équipes (avec Danielle King et Joanna Rowsell) et lors de l'omnium. Elle participe également à ses premiers championnats du monde sur piste élites. Elle remporte le championnat du monde de poursuite par équipes (avec Wendy Houvenaghel et Danielle King) et prend la onzième place de l'omnium.

Elle rejoint l'équipe Ibis Cycles pour la saison sur route 2012[10]. Lors des championnats du monde 2012, qui servent de répétition générale avant les Jeux olympiques de Londres, elle remporte deux autres médailles d'or en poursuite par équipes et en omnium. Elle s'annonce comme la favorite de ces deux épreuves pour les Jeux olympiques organisés à domicile. En , lors des JO, elle participe à la domination des cyclistes britanniques durant les épreuves sur piste (7 titres sur 10). Elle remporte une médaille d'or lors de la poursuite par équipes (avec Danielle King et Joanna Rowsell)[11]. L'équipe avec un temps de 3 min 14 s 051, établit le record du monde de la discipline[12]. Entre les courses pré-olympiques et la finale des Jeux olympiques, les trois coureuses sont alignées six fois ensemble et battent à six reprises ce record du monde[11]. Deux jours plus tard, elle remporte également l'or lors de l'omnium, faisant d'elle une double championne olympique pour ses premiers Jeux olympiques[13],[14],[15].

En 2013 et 2014, elle ajoute cinq nouveaux titres de championne d'Europe et deux titres de championne du monde de poursuite par équipes. Elle termine également à deux reprises deuxième du championnat du monde de l'omnium, à chaque fois derrière sa grande rivale, l'Américaine Sarah Hammer. Sur route, elle rejoint l'équipe Wiggle Honda en 2013. Elle devient en 2014 championne de Grande-Bretagne sur route, sa première victoire sur le circuit professionnel[3]. Elle fait ensuite des Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow une priorité. Elle arrive dans ces jeux avec une infection rénale et termine assez loin lors de la course scratch et de la poursuite individuelle. Mais à mesure que les Jeux avancent, elle retrouve la forme et parvient à remporter une médaille d'or pour l'Angleterre, lors de la course aux points.

En , elle échoue à remporter un titre aux championnats du monde sur piste pour la première fois de sa carrière, terminant deuxième de la poursuite par équipes et de l'omnium. Privée des titres de sa star, la Grande-Bretagne termine ces championnats sans médaille d'or pour la première fois depuis 2001. Trott rejoint la nouvelle équipe Matrix Fitness Vulpine pour 2015 en tant que leader[16]. Après une saison de route dans laquelle son meilleur résultat est une troisième place sur les championnats nationaux, Trott décroche trois nouvelles médailles d'or aux championnats d'Europe 2015, en poursuite par équipes, scratch et omnium[17]. Elle enchaîne avec des médailles d'or lors de la course scratch et l'omnium aux championnats du monde de 2016 à Londres, ainsi qu'une médaille de bronze en poursuite par équipes[18].

Aux Jeux olympiques de 2016, elle est considérée comme la favorite de l'omnium, tandis que l'équipe de poursuite par équipes vise une médaille[19]. Toutefois, en poursuite de l'équipe, la Grande-Bretagne décroche une nouvelle fois la médaille d'or, en améliorant les records du monde en qualification et en finale du tournoi et en battant les championnes du monde américaines en finale. Ainsi, Laura Trott devient la première femme britannique à remporter trois médailles d'or, record qui sera égalé le lendemain par Charlotte Dujardin[20]. Sur l'omnium, Trott domine la compétition dès le départ et termine dans les deux premières de cinq des six épreuves, ce qui lui assure une médaille d'or avec une avance confortable. Avec cette quatrième d'or en quatre compétitions, elle reste invaincue aux Jeux et devient l'athlète féminine la plus titrée aux Jeux olympiques pour la Grande-Bretagne[21],[22]. Après la fin de la compétition de cyclisme sur piste aux Jeux, Trott et son fiancé Jason Kenny sont salués par la presse britannique comme un « couple en or », après avoir remporté cinq médailles d'or à eux deux en 2016 pour atteindre un total de dix[23],[24],[25].

Enceinte en 2017, elle interrompt sa carrière[26]. Pour son retour à la compétition en 2018, elle devient championne de Grande-Bretagne d'omnium. Aux mondiaux, elle remporte la médaille d'argent en poursuite par équipes. En août, elle est championne d'Europe de poursuite par équipes et de la course à élimination. Lors de la Coupe du monde 2018-2019, elle remporte six épreuves.

En 2019, elle est vice-championne du monde de poursuite par équipes et remporte trois médailles aux championnats d'Europe, dont le titre en poursuite par équipes. Le 26 janvier 2020, lors de la manche de Coupe du monde à Milton, elle chute lors de la course au tempo de l'omnium et se casse un os de l'épaule. Elle décide de ne pas subir d'opération afin de participer aux championnats du monde un mois plus tard[27].


Honneurs et distinctions

Laura Trott est nommée Officier de l'Ordre de l'Empire britannique (OBE) en 2013[28],[29]. Elle est également introduite dans le Temple de la renommée de l'Union européenne de cyclisme. La même année, elle est classée 42e du classement britannique des « 100 femmes les plus sexy du monde » du magazine masculin FHM[30].

En 2014, le Grundy Park Leisure Centre à Cheshunt est renommé en son honneur en The Laura Trott Leisure Centre, après avoir été rénové pour quatre millions de livres[31].

En 2016, elle est élue par le Sunday Times « Sportive de l'année »[32] et récompensée par le magazine de mode Harper's Bazaar comme « Femme de l'année »[33]. En , elle est nommée Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique. Quelques semaines plus tard, elle est nominée aux Laureus World Sports Awards comme Sportive mondiale de l'année.


Vie privée

Laura Trott lors de son titre de championne d'Europe de l'omnium en 2015

Lors du Noël 2014, Laura Trott se fiance à son coéquipier Jason Kenny. Ensemble, le couple a remporté dix médailles d'or olympiques. Leur relation est devenue publique en 2012 par hasard. Ils se sont embrassés à Londres dans les gradins lors d'un match de volley-ball des Jeux olympiques, tout en étant assis près de David Beckham qui a été photographié[34].

Elle se marie avec son fiancé Jason Kenny lors d'une cérémonie privée le [35] et a pris le nom de son mari. Depuis 2016, le couple vit près de Knutsford dans le Cheshire[36]. Ils ont un enfant, Albert Louie Kenny, né un [37].

En , le couple publie une autobiographie conjointe « The Inside Track »[38].


Palmarès sur piste

Jeux olympiques

Championnats du monde

Coupe du monde

Jeux du Commonwealth

Championnats d'Europe

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Scratch Américaine Omnium Élimination
Minsk 2009 (juniors) Bronze Or (avec Ella Andrews et Jessica Booth) Bronze
Pruszkow 2010 Or (avec Colclough et Houvenaghel)
Anadia 2011 (espoirs) Or Or (avec King et Colclough) Or
Apeldoorn 2011 Or (avec King et Rowsell) Or
Anadia 2013 (espoirs) Or Or Or
Apeldoorn 2013 Or (avec Barker, Rowsell, King et Archibald) Or
Baie-Mahault 2014 Or (avec Archibald, Barker et Horne) Or
Granges 2015 Or (avec Archibald, Rowsell, Barker et Horne) Or Or
Glasgow 2018 Or (avec Archibald, Barker, Evans et Dickinson) Or
Apeldoorn 2019 Or (avec Archibald, Barker, Evans et Dickinson) Argent (avec Archibald) Argent
Plovdiv 2020 Or (avec Barker, Archibald, Evans et Knight) Bronze (avec Barker) Argent

Championnats de Grande-Bretagne

  • Championne de Grande-Bretagne de course aux points juniors : 2009
  • Championne de Grande-Bretagne de poursuite juniors : 2009 et 2010
  • Championne de Grande-Bretagne du 500 mètres juniors : 2010
  • Championne de Grande-Bretagne de course à l'américaine : 2013 (avec Danielle King) et 2016 (avec Elinor Barker)
  • Championne de Grande-Bretagne de course aux points : 2013
  • Championne de Grande-Bretagne de poursuite : 2013
  • Championne de Grande-Bretagne de poursuite par équipes : 2013 et 2014
  • Championne de Grande-Bretagne de scratch : 2014 et 2019
  • Championne de Grande-Bretagne de l'omnium : 2018 (février et octobre)

Palmarès sur route


Notes et références

  1. « Transferts cyclisme féminin – Mercato 2014-2015 » , sur le dérailleur (consulté le 27 octobre 2014)
  2. (en) « Laura Kenny » , sur British Cycling (consulté le 26 septembre 2016)
  3. a et b « Laura Trott and Peter Kennaugh win British road race titles » , sur bbc.co.uk, (consulté le 29 juin 2014)
  4. « Laura Trott = About Me »
  5. Sam Marsden, « Laura Trott battled back from collapsed lung to Olympic gold », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne )
  6. Donald McRae, « Laura Trott sick to the stomach in pursuit of London 2012 glory », The Guardian,‎ (lire en ligne )
  7. Alasdair Gold, « 18:17 Saturday 04 August 2012 Written by Alasdair Gold Trott is an Olympic champion », Hertfordshire Mercury,‎ (lire en ligne )
  8. Mark Hemmings, « Trott sisters look back on Commonwealth Games experience » , Welwyn Hatfield Times, (consulté le 25 décembre 2011)
  9. Vernon Kay, « interview on bbc radio » , BBC radio 1, (consulté le 14 août 2012)
  10. « 2012 UCI Women's Teams:TEAM IBIS CYCLES (DPD) – GBR » , UCI,
  11. a et b « Olympics cycling: British women win team pursuit track gold » , BBC,
  12. Douglas Morton, « Team GB win gold medal in women's team pursuit with world record time – Cycling – Olympics », The Independent, London,‎ (lire en ligne , consulté le 9 août 2012)
  13. Matt Slater, « BBC Sport – Olympics cycling: Laura Trott wins omnium gold medal » , Bbc.co.uk, (consulté le 9 août 2012)
  14. Ivan Speck, « London 2012 Olympics: Laura Trott wins cycling gold in the omnium | Mail Online », Dailymail.co.uk,‎ (lire en ligne , consulté le 9 août 2012)
  15. Alasdair Fotheringham, « Laura Trott wins omnium gold for Team GB », The Independent, London,‎ (lire en ligne , consulté le 7 août 2012)
  16. (en) Nick Hope, « Laura Trott leaves Wiggle-Honda and joins Matrix Fitness Vulpine » , sur bbc.co.uk, (consulté le 2 septembre 2014)
  17. (en) Tom Cary, « Laura Trott to the rescue with gold medal at European Track Championships as GB riders fail to fire » , Daily Telegraph (consulté le 17 août 2016)
  18. (en) William Fotheringham, « Laura Trott claims second world championship gold with omnium win » , The Guardian (consulté le 17 août 2016)
  19. (en) Frank Smith, « Laura Trott can win gold at Rio Olympics says Sir Chris Hoy » , Hertfordshire Mercury (consulté le 17 août 2016)
  20. (en) Tom Hamilton, « 'Emotional' Dujardin overcomes nerves to make Olympic history » , ESPN (consulté le 17 août 2016)
  21. (en) Richard Windsor, « Laura Trott on her dominant omnium performance: ‘I didn’t even feel that good' » , Cycling Weekly (consulté le 17 août 2016)
  22. (en) « Rio Olympics 2016: GB's Laura Trott defends omnium title to win historic fourth gold », BBC Sport, BBC,‎ (lire en ligne , consulté le 17 août 2016)
  23. (en) Barney Ronay, « Laura Trott, Jason Kenny and a British Olympic triumph of central planning » , The Guardian (consulté le 17 août 2016)
  24. (en) Cristina Criddle, « Who are Jason Kenny and Laura Trott? Everything you need to know about the Rio Olympic's golden couple » , Daily Telegraph (consulté le 17 août 2016)
  25. (en) Tom Fordyce, « Rio Olympics 2016: Laura Trott & Jason Kenny - Britain's golden couple » , BBC Sport (consulté le 17 août 2016)
  26. « Laura Trott and Jason Kenny expecting their first child together » , sur telegraph.co.uk, (consulté le 3 mai 2017)
  27. (en) Laura Kenny skips shoulder operation to race Track World Championship
  28. (en) The London Gazette, (Supplement) no 60367, p. 24 , 29 décembre 2012.
  29. (en) « 2013 New Year's Honoura » (consulté le 29 décembre 2012)
  30. (en) Laura Trott is sure hot as she’s voted into FHM’s top 100 sexiest women in the world
  31. « Cheshunt’s Grundy Park Leisure Centre renamed after Laura Trott ahead of Women’s Tour stage four » (Archive Wikiwix Archive.is Google • Que faire ?)
  32. (en) 'Tremendous ambassador’ Kenny wins Sportswoman of the Year Award.
  33. (de) Laura Kenny von «Harper's Bazaar» als «Frau des Jahres» 2016 geehrt
  34. Olympics Day 12 - Beach Volleyball
  35. (en) « Jason Kenny and Laura Trott get married in secret », BBC News,‎ (lire en ligne , consulté le 25 septembre 2016)
  36. (en) Fordyce, Tom, « Rio Olympics 2016: Laura Trott & Jason Kenny - Britain's golden couple », BBC,‎ (lire en ligne , consulté le 17 août 2016)
  37. Laura and Jason Kenny announce birth of first child with family picture on Instagram
  38. REVEALED: First glimpse of new Jason and Laura Kenny autobiography

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • icône décorative Portail du cyclisme
  • icône décorative Portail du Royaume-Uni




Source


Information à partir de: 01.05.2021 11:45:09 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .