FrWiki

1930



Chronologies
Années :
1927 1928 1929  1930  1931 1932 1933
Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

1930 est une année commune commençant un mercredi.

Sommaire


En bref


Événements

Afrique

2 novembre : les délégués étrangers lors du couronnement de l’empereur Hailé Sélassié

Amérique

Getúlio Vargas pendant la révolution au Brésil le 31 octobre. Júlio Prestes, choisit comme successeur par Washington Luis, gagne la présidentielle contre Getúlio Vargas désigné par les mécontents du régime (son programme proposait l’amnistie pour les révolutionnaires de 1922 et 1926, de nouvelles lois électorales, une législation sociale, la réorganisation de la justice et de l’éducation et un développement économique accéléré). Le congrès refuse alors aux députés de l’opposition le droit de siéger, et le 26 juillet, João Pessoa, second de Getúlio Vargas, est assassiné. Les partisans de Vargas prennent les armes : Recife, Salvador et São Paulo sont prises, les États de Rio de Janeiro et d’Espírito Santo sont envahis. Les « lieutenants » appuient les rebelles. Les généraux, jugeant la situation perdue pour le président prennent le pouvoir le 24 octobre et créent une junte de trois officiers pour assurer l’intérim. Vargas, reçu triomphalement à São Paulo atteint Rio le 31 octobre.

Asie

Proche-Orient

  • 1er janvier, Égypte : les élections législatives donnent une nouvelle majorité au Wafd, dirigé par Nahhas Pacha, qui forme le gouvernement. Après l’échec des négociations pour l’indépendance (22 mars-8 mai)[42], les Britanniques laissent le roi renvoyer le gouvernement wafdiste le 17 juin[43].
  • 28 mars : loi de réorganisation du service postal turc ; les autorités turques demandent officiellement aux pays étrangers de cesser de faire référence à des noms traditionnels non turcs (Constantinople ou Tsarigrad pour Istanbul, Angora pour Ankara, etc.)[44].
La commission Shaw venue enquêter sur les émeutes de Palestine de 1929.
  • 31 mars : publication du rapport de la commission Shaw chargée d’étudier les causes des affrontements entre Juifs et Arabes en Palestine mandataire[45]. Il insiste sur les causes profondes : l’émigration juive a dépassé les capacités d’absorption du pays, les personnes expulsés des terres achetées par les sionistes ne trouvent plus de terres de rechange en raison de la pression démographique et constituent une catégorie de gens sans terres, revendicatifs et porteurs de futures violences. Le rapport propose une intensification des cultures, mais celle-ci est déjà partout à l’œuvre. La commission insiste sur l’absence de droits politiques des Arabes, qui ont refusé de former un conseil législatif en 1922. Elle préconise de reconsidérer la politique britannique en limitant l’immigration, en adoptant une nouvelle politique foncière et en favorisant un nouveau projet constitutionnel associant les Arabes.
  • 14 mai : en Syrie mandataire, le haut-commissaire Henri Ponsot décide de dissoudre l’assemblée constituante et de promulguer les textes constitutionnels de tous les États syriens, reprenant la Constitution de 1928 amputé de six articles litigieux[46]. Ces dispositions seront appliquées après les prochaines élections.
  • Mai : en Palestine mandataire, l’exécutif arabe envoie une délégation à Londres qui réclame une évolution constitutionnelle devant mener à l’indépendance et l’élection d’une assemblée par l’ensemble de la population juive et arabe de Palestine. Les Britanniques refusent et proposent l’élection d’un conseil seulement arabe dont les fonctions ne seraient que consultatives[47].
  • 19 juin, Égypte : le pouvoir est confié à Ismaïl Sidqi Pacha, ancien wafdiste rallié au souverain[48].
  • 30 juin : fin du mandat britannique sur le Royaume d’Irak, prélude à l’indépendance, promise pour 1932[49]. Le pays reste lié au Royaume-Uni par une alliance de 25 ans : coopération en matière de politique étrangère, maintien de deux bases aériennes britanniques, disposition du territoire irakien en cas de guerre, encadrement britannique de l’armée nationale.
  • 6 septembre : En Turquie, la République d'Ararat, État kurde qui avait fait sécession du reste du territoire turc depuis 3 ans, est définitivement reconquise par l'armée turque. 70 000 hommes ont été mobilisés pour l'opération.
  • 21 octobre : les conclusions de la commission Shaw sont reprises dans le Livre blanc de Passfield. Les sionistes doivent faire des concessions sur la question de l’immigration et sur l’acquisition de terres. En retour les Arabes doivent accepter la présence juive en Palestine et coopérer avec celle-ci[50].
  • 22 octobre : le Premier ministre égyptien Imaïl Sidqi promulgue une nouvelle constitution qui renforce les pouvoirs du roi et du gouvernement[43]. Il doit faire face à la crise économique mondiale, et édicte des réformes économiques et sociales et encourage le développement de l’industrie.
  • 10-11 novembre : dans la 19e cession, la commission des Mandats de la SDN adresse des recommandations en vue de préparer l’indépendance de l’Irak[51] : respect des droits des minorités (Kurdes, Assyriens), droits d’usage plus importants du nouvel État sur les ressources pétrolières. L’Irak prend tous les engagements demandés en matière de respect des minorités, ce qui relance l’agitation. Le mouvement kurde est réprimé avec l’aide britannique tandis que les Assyriens réclament un État autonome au sein de l’Irak.
  • 16 novembre, Irak : le traité avec le Royaume-Uni est ratifié par le parlement, issus des élections du 20 octobre. Une opposition au traité, jugé trop favorable aux intérêts britanniques, se constitue au sein du parti de la fraternité arabe, dirigé par Yasin al-Hashimi, ancien officier supérieur de l’armée ottomane pendant la guerre[52].
  • 23 décembre : Révolte de Menemen en Turquie visant à restaurer le califat dissous 6 ans plus tôt. L'armée turque écrase l'émeute.

Europe

3 - 20 janvier : conférence de La Haye sur les réparations.
Enfant de koulaks expropriés rassemblés lors de la dékoulakisation dans le kraï du Nord.
  • 5 janvier : décret sur la collectivisation, suivi de celui sur la dékoulakisation du 4 février ; accélération de la collectivisation des campagnes en Union soviétique. La dékoulakisation et la collectivisation forcée des terres provoquent de violents troubles dans les campagnes[54],[55].
  • 21 janvier, Portugal : le ministre des finances Salazar démissionne, suivi du ministre de la justice, à la suite des remous provoqués par des mesures qu’il avait prises (suspension de la subvention versée annuellement à l’Angola). Il reçoit alors le ministère des colonies qu’il cumule avec les finances[56].
  • 28 janvier, Espagne : démission de Primo de Rivera devant l’opposition au régime, la démission du ministre des finances Calvo Sotelo (20 janvier) et la désertion des militaires (il avait voulu moderniser l’armée). Il meurt en exil quelques semaines plus tard. Le roi confie les responsabilités ministérielles au général Dámaso Berenguer qui rétablit la constitution (Dictablanda, 1930-1931)[57].
  • 7 avril : décret du Bureau politique instaurant une administration centrale exclusivement dévolue à la gestion des camps de travail forcé (Goulag) sous la direction de la Guépéou en Union soviétique. Les camps, jusqu’alors limités aux alentours de la mer Blanche, sont désormais disséminées un peu partout, notamment en Sibérie[59]. 10 millions de personnes y sont incarcérées pendant les années 1930.
  • 8 juin : rentré d’exil avec la complicité du Parti paysan, porté par une vague de popularité, Carol II est proclamé roi de Roumanie par le Parlement tandis que son fils Michel devient « grand voïévode ».)[62]. Il appelle au pouvoir son ancien tuteur l’historien Nicolae Iorga, puis s’emploie à diviser les partis politiques.


Allemagne

Des milliers de personnes accueillent Adolf Hitler à son arrivée au Théâtre national de Weimar en octobre 1930. La dure crise économique qui sévit, permet aux nazis (Parti National Socialiste) qui depuis 1920 allient démonstrations de force et démagogie, d’offrir par l’idée de l’établissement d’un État fort, une voie d’espérance, à la finance, aux industriels et au petit peuple (notamment chez les chômeurs).

Prix Nobel


Fondations en 1930


Naissances en 1930


Décès en 1930



Notes et références

  1. Philippe-Emmanuel Partsch, Droit bancaire et financier européen, Bruxelles, Larcier, , 1086 p. (ISBN 978-2-8044-2474-9, présentation en ligne )
  2. Dietrich Schindler et Jiří Toman, The Laws of Armed Conflicts : A Collection of Conventions, Resolutions, and Other Documents, BRILL, , 1 p. (ISBN 978-90-247-3306-4, présentation en ligne )
  3. Emmanuel Decaux, Les formes contemporaines de l'esclavage, Martinus Nijhoff Publishers, , 258 p. (ISBN 978-90-04-17908-0, présentation en ligne )
  4. (en) Siegbert Uhlig, Encyclopaedia Aethiopica : He-N, vol. 3, Wiesbaden, Otto Harrassowitz Verlag, , 1211 p. (ISBN 978-3-447-05607-6, présentation en ligne )
  5. Anthony Mockler, Haile Selassie's War, Signal Books, , 454 p. (ISBN 978-1-902669-53-3, présentation en ligne )
  6. Patricia E.M. Lorcin (trad. Loïc Thommeret), Kabyles, Arabes, Français : Identités coloniales, Presses universitaires de Limoges, , 374 p. (ISBN 978-2-84287-339-4, OCLC 718565485 , présentation en ligne )
  7. Lusotropicalisme : idéologies coloniales et identités nationales dans les mondes lusophones, Karthala, , 580 p. (ISBN 978-2-86537-784-8, présentation en ligne )
  8. (pt) Cette information est issue du document Acto Colonial , disponible sur Wikisource en portugais.
  9. Edmundo Rocha, Angola : contribuição ao estudo da génese do nacionalismo moderno angolano (período 1950-1964), testemunho e estudo documental, E. Rocha, (présentation en ligne )
  10. R. Marie Griffith, Barbara Dianne Savage, Women and Religion in the African Diaspora : Knowledge, Power, and Performance, JHU Press, , 374 p. (ISBN 978-0-8018-8369-9, présentation en ligne )
  11. Piet Konings, Crisis and Neoliberal Reforms in Africa : Civil Society and Agro-industry in Anglophone Cameroon's Plantation Economy, 9789956578030, African Books Collective, (présentation en ligne )
  12. Albert Adu Boahen, Histoire générale de l'Afrique. L'Afrique sous domination coloniale, 1880-1935, vol. 7, UNESCO, , 937 p. (ISBN 978-92-3-201713-0, présentation en ligne )
  13. (fr)Bakari Kamian, Des tranchées de Verdun à l'église Saint-Bernard : 80 000 combattants maliens au secours de la France, 1914-18 et 1939-45, Karthala, , 468 p. (ISBN 978-2-84586-138-1, présentation en ligne )
  14. Albert Adu Boahen, op. cit, p. 558.
  15. Philippe Decraene, Le Mali, Presses universitaires de France, , 127 p. (ISBN 978-2-13-036432-0, présentation en ligne )
  16. Nívea de Lourdes Torres Hernández, El enigma de las máscaras : la cuentísta de José Alcántara Almánzar, Isla Negra Editores, , 345 p. (ISBN 978-1-881715-93-1, présentation en ligne )
  17. Graham Cross, The Diplomatic Education of Franklin D. Roosevelt, 1882-1933, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1-137-01454-2, présentation en ligne )
  18. a b c et d Armelle Enders, Nouvelle histoire du Brésil, Paris, Éditions Chandeigne, , 286 p. (ISBN 978-2-915540-34-5, présentation en ligne )
  19. Michel Faucheux, Mermoz, Gallimard, , 296 p. (ISBN 978-2-07-246707-3, présentation en ligne )
  20. Ediciones Rialp, Hispanoamérica en el siglo XX, vol. 18, , 523 p. (ISBN 978-84-321-2117-3, présentation en ligne )
  21. Daniel Lacotte, Le Pourquoi du comment, vol. 3, Albin Michel, , 368 p. (ISBN 978-2-226-19683-5, présentation en ligne )
  22. Edgar Vásquez Benítez, Historia de Cali en el siglo 20 : sociedad, economía, cultura y espacio, Universidad del Valle, , 318 p. (ISBN 978-958-33-2904-3, présentation en ligne )
  23. Carlos Contreras Carranza, Perú. La apertura al mundo, vol. 3, Penguin Random House Grupo Editorial España, (ISBN 978-84-306-1753-1, présentation en ligne )
  24. Pierre Vayssière, L'Amérique latine de 1890 à nos jours - 3e édition, Hachette Éducation, , 288 p. (ISBN 978-2-01-181888-1, présentation en ligne )
  25. Robert Jackson Alexander, A History of Organized Labor in Argentina, Greenwood Publishing Group, , 243 p. (ISBN 978-0-275-97742-9, présentation en ligne )
  26. Democracia y ciudadanía en el Mercosur, Lom Ediciones, , 637 p. (ISBN 978-956-282-841-3, présentation en ligne )
  27. Jeffrey J. Matthews, Alanson B. Houghton : Ambassador of the New Era, Rowman & Littlefield Publishers, , 288 p. (ISBN 978-0-7425-6971-3, présentation en ligne )
  28. Olivier Dabène, L'Amérique latine à l'époque contemporaine, Armand Colin, , 272 p. (ISBN 978-2-200-25411-7, présentation en ligne )
  29. a b c d e et f Jean-Marie Muller, Gandhi l'insurgé, Albin Michel, , 298 p. (ISBN 978-2-226-20184-3, présentation en ligne ), p. 68-140
  30. a et b Céline Marange, Le communisme vietnamien (1919-1991) : Construction d'un Etat nation entre Moscou et Pékin, Presses de Sciences Po, , 620 p. (ISBN 978-2-7246-8914-3, présentation en ligne )
  31. Klaus Schlichtmann, Japan in the World : Shidehara Kijūrō, Pacifism, and the Abolition of War, Lexington Books, , 389 p. (ISBN 978-0-7391-3519-8, présentation en ligne )
  32. Alexandre Astier, Histoire de l'Inde, Éditions Eyrolles, , 218 p. (ISBN 978-2-212-01141-8, présentation en ligne )
  33. S. C. M. Paine, The Wars for Asia, 1911–1949, Cambridge University Press, (ISBN 978-1-139-56087-0, présentation en ligne )
  34. Zedong Mao et Roger R. Thompson, Report from Xunwu, Stanford University Press, , 278 p. (ISBN 978-0-8047-2182-0, présentation en ligne )
  35. (en) S. C. M. Paine, The Wars for Asia, 1911-1949, New York, Cambridge University Press, , 487 p. (ISBN 978-1-107-02069-6, présentation en ligne )
  36. J. B. Prashant More, The Political Evolution of Muslims in Tamilnadu and Madras, 1930-1947, Orient Blackswan, , 272 p. (ISBN 978-81-250-1192-7, présentation en ligne )
  37. Parimal Ghosh, Brave Men of the Hills : Resistance and Rebellion in Burma, 1825-1932, C. Hurst & Co. Publishers, , 197 p. (ISBN 978-1-85065-407-0, présentation en ligne )
  38. Klemens Ludwig, Birma, C.H.Beck, , 188 p. (ISBN 978-3-406-39870-4, présentation en ligne )
  39. David Curtis Wright, The History of China, ABC-CLIO, , 329 p. (ISBN 978-0-313-37748-8, présentation en ligne )
  40. Edward L. Dreyer, China at War 1901-1949, Routledge, , 432 p. (ISBN 978-1-317-89984-6, présentation en ligne )
  41. La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel : perspectives philosophiques, UNESCO (ISBN 978-92-3-204180-7, présentation en ligne )
  42. Arthur Goldschmidt, Historical Dictionary of Egypt, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-8025-2, présentation en ligne )
  43. a et b Arthur Goldschmidt, Historical Dictionary of Egypt, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-8025-2, présentation en ligne )
  44. Boris Volodarsky, Stalin's Agent : The Life and Death of Alexander Orlov, OUP Oxford, (ISBN 978-0-19-104552-3, présentation en ligne )
  45. Simon Epstein, 1930, une année dans l'histoire du peuple juif, Stock, , 352 p. (ISBN 978-2-234-07065-3, présentation en ligne )
  46. Xavier Baron, Aux origines du drame syrien : 1918-2013, Tallandier, , 324 p. (ISBN 979-10-210-0129-9, présentation en ligne )
  47. Nathan Weinstock, Terre promise, trop promise : Genèse du conflit israélo-palestinien (1882-1948), Odile Jacob, , 512 p. (ISBN 978-2-7381-8739-0, présentation en ligne )
  48. Malak Badrawi, Isma'il Sidqi, 1875-1950 : Pragmatism and Vision in Twentieth Century Egypt, Routledge, (ISBN 978-1-136-78749-2, présentation en ligne )
  49. Pierre Brocheux, Les décolonisations au XXe siècle : La fin des empires européens et japonais, Armand Colin, , 336 p. (ISBN 978-2-200-28202-8, présentation en ligne )
  50. Benny Morris, Victimes : histoire revisitée du conflit arabo-sioniste, Éditions Complexe, , 852 p. (ISBN 978-2-87027-938-0, présentation en ligne )
  51. (en) Peter Sluglett, Britain in Iraq : Contriving King and Country, Londres, I.B.Tauris, , 318 p. (ISBN 978-1-85043-770-3, présentation en ligne )
  52. Ali A. Allawi, Faisal I of Iraq, Yale University Press, , 693 p. (ISBN 978-0-300-19936-9, présentation en ligne )
  53. a et b Jean Ruhlmann, Histoire de l'Europe au XXe siècle : De 1918 à 1945 : de la fin de la Grande Guerre à l'écroulement du nazisme, vol. 2, Éditions Complexe, , 252 p. (ISBN 978-2-87027-551-1, présentation en ligne )
  54. Michel Heller, 70 Ans qui ébranlèrent le Monde : histoire politique de l'Union soviétique=, Calmann-Lévy, , 160 p. (ISBN 978-2-7021-5492-2, présentation en ligne )
  55. Georges Sokoloff, La Puissance pauvre : Une histoire de la Russie de 1815 à nos jours, Fayard, , 948 p. (ISBN 978-2-213-64767-8, présentation en ligne )
  56. Jose Antonio Saraiva, Política à Portuguesa, Leya, (ISBN 978-989-555-670-0, présentation en ligne )
  57. a b c et d Monica Dorange, Civilisation espagnole et hispano-américaine, Hachette Éducation, , 400 p. (ISBN 978-2-01-140215-8, présentation en ligne )
  58. Mircea Goga, La Roumanie : culture et civilisation, Paris, Presses Paris Sorbonne, , 395 p. (ISBN 978-2-84050-532-7, présentation en ligne )
  59. a b et c Georges Sokoloff, op. cit, p. 555.
  60. Jacques Stiennon, Histoire de Liège, Privat, , 336 p. (ISBN 978-2-7089-4724-5, présentation en ligne )
  61. René Leboutte, Histoire économique et sociale de la construction européenne, Bruxelles, Peter Lang, , 711 p. (ISBN 978-90-5201-371-8, présentation en ligne )
  62. Olivier Delorme, La Grèce et les Balkans, vol. 2, Gallimard, , 800 p. (ISBN 978-2-07-248845-0, présentation en ligne )
  63. Yves Léonard, Salazarisme & fascisme, Éditions Chandeigne, , 223 p. (ISBN 978-2-906462-23-6, présentation en ligne )
  64. Vladimir Streinu, La Petite Entente et l'Europe, 9782828800017, Presses universitaires de France, (présentation en ligne )
  65. (en) Giovanni Capoccia, Defending democracy : reactions to extremism in interwar Europe, Baltimore (Md.), JHU Press, , 335 p. (ISBN 978-0-8018-8038-4, présentation en ligne )
  66. Marie-Joseph Lory, Douze leçons sur l'Europe : 1914-1947, De Tempel, (présentation en ligne )
  67. George J. Přpic, A century of world communism : a selective chronological outline, Barron's Educational Series, (présentation en ligne )
  68. Daniel Beauvois, La Pologne : histoire, société, culture, La Martinière, , 522 p. (ISBN 978-2-84675-093-6, présentation en ligne )
  69. Frederick W. Haberman, Peace 1926-1950, vol. 2, World Scientific, , 492 p. (ISBN 978-981-02-3415-7, présentation en ligne )
  70. Romain Bertrand, État colonial, noblesse et nationalisme à Java : La tradition parfaite, Karthala, , 800 p. (ISBN 978-2-8111-5111-9, présentation en ligne )
  71. Michel Fiortitre, Les banques suisses, le franc et l'Allemagne : contribution à une histoire de la place financière suisse (1924-1945), Librairie Droz, , 331 p. (ISBN 978-2-600-00645-3, présentation en ligne )
  72. Serge Berstein et Pierre Milza, L'Allemagne de 1870 à nos jours, Armand Colin, , 384 p. (ISBN 978-2-200-29245-4, présentation en ligne ), p. 71-73
  73. a b et c Matthew Stibbe, Germany, 1914-1933 : Politics, Society and Culture, Routledge, , 288 p. (ISBN 978-1-317-86653-4, présentation en ligne )
  74. Transport, vol. 11, K.H. Rau, (présentation en ligne )
  75. a et b Jean-Marie Flonneau, Le Reich allemand : De Bismarck à Hitler - 1848-1945, Armand Colin, , 318 p. (ISBN 978-2-200-25629-6, présentation en ligne )
  76. « Société médicale de la Suisse romande », Revue médicale de la suisse romande, H. Georg, vol. 50,‎ (présentation en ligne )
  77. Jeremy Aynsley, Designing Modern Germany, Reaktion Books, , 258 p. (ISBN 978-1-86189-744-2, présentation en ligne )
  78. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion 2008 p. 254
  79. Martin Kitchen, The Third Reich : Charisma and Community, Routledge, , 424 p. (ISBN 978-1-317-86636-7, présentation en ligne )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du monde contemporain
  • icône décorative Portail du XXe siècle
  • Portail des années 1930
  • icône décorative Portail de l’entre-deux-guerres




Source


Information à partir de: 24.04.2021 03:05:48 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence du texte: CC-BY-SA-3.0. Les auteurs et les licences des images et des médias individuels sont indiqués dans la légende ou peuvent être affichés en cliquant sur l'image.

Changements: Les éléments de conception ont été réécrits. Les liens spécifiques à Wikipédia (comme "Redlink", "Edit-Links"), les cartes, les boîtes de navigation ont été supprimés. Egalement quelques modèles. Les icônes ont été remplacées par d'autres icônes ou supprimées. Les liens externes ont reçu une icône supplémentaire.

Note importante: Comme les contenus donnés ont été repris par machine de Wikipedia au moment indiqué, un examen manuel n'était et n'est pas possible. Ainsi frwiki.org ne garantit pas l'exactitude et l'actualité des contenus repris. Si les informations devaient être défectueuses entre-temps ou si des erreurs de représentation étaient présentes, nous vous prions de nous contacter : l'e-mail.
Voir également: Mentions légales & Politique de confidentialité .